Lifestyle

Commencer l’année 2019 du bon pied !

La nostalgie de cette année qui tire vers sa fin nous guette. La fierté des objectifs atteints et notre remise en question suite aux échecs nous envahissent, enfin si vous faîtes une auto-évaluation et je vous le conseille vivement. Je ne sais pas si vous connaissez cette phrase qui dit que «  mieux vaut la fin d’une chose que son commencement » alors réjouissons nous de cette année qui s’écoule. En plus une nouvelle année commencera dans douze jours très exactement ce qui ne laisse pas le temps de se leurrer. Tout au long de cet article je vous livrerai quelques conseils et encouragements pour que cette nouvelle année soit la plus optimale possible en matière de projets, de vie personnelle ou professionnelle.

Nouvelle année rime avec nouvelle opportunité

kaboompics_Enjoying evening with a Macbook in a nice bed

Une nouvelle année représente 365 jours et 12 mois d’opportunités à saisir. J’ai fait exprès de mettre le mot « opportunité » en singulier dans le titre car, une nouvelle année est une occasion pour redonner un nouveau souffle à différentes choses. En effet, nous avons l’opportunité d’avoir une nouvelle année calendaire qui nous permet de délimiter dans le temps les projets dans plusieurs domaines de notre vie. Les regrets doivent laisser place à l’envie de faire encore mieux que l’année précédente pour que celui-ci ne fasse partie que du passé. Vous allez peut-être me dire qu’on n’a pas forcément besoin d’attendre la fin de l’année pour faire un bilan. Je suis tout à fait d’accord avec vous, sauf que l’Homme a choisi de délimiter le temps en se basant de la durée que met la Terre pour tourner autour du soleil, qui est approximativement de 365 jours que nous connaissons tous. Ce mode de fonctionnement crée un cadre d’encadrement des projets qui vient compléter nos évaluations régulières. Il est essentiel de faire un bilan de l’année en cours afin de mieux gérer cette nouvelle année qui pointe son nez avec fraîcheur ou chaleur si vous avez la chance d’avoir du soleil.

On doit se fixer des objectifs

kaboompics_Pink flowers with a calendar

Une fois qu’on a pris conscience de l’opportunité que l’on a et qu’on s’est auto-évalué, on doit se fixer des objectifs pour y arriver. Si vous avez étudié la gestion de projets dans votre cursus scolaire, vous n’êtes pas sans savoir que chaque organisation, qu’elle soit à l’échelle internationale ou régionale voire locale, se fixe des objectifs à atteindre. Ils stimulent l’organisation, contribuent à sa viabilité et donne une direction à suivre. Ces objectifs peuvent être à court, moyen ou à long terme déclinables en projet. Pour sortir de l’abstrait et être plus concrète, même dans notre vie personnelle aussi, nous devrions fonctionner en terme de projet. Qu’il s’agisse de l’achat d’une voiture, d’un micro-onde ou par exemple d’un mariage ou de voyage. Un projet reste un projet qu’il soit minimaliste ou pas. Si vous avez des projets réalisables sur plusieurs années alors plus tôt vous y lancerez et mieux il se portera. De plus rien ne vous empêche de rajouter de nouvelles idées ou de le modifier en cours de route tout en gardant en tête les objectifs.

Nous partons d’un exemple concret afin d’illustrer les points abordés alors j’ai choisi comme objectif « consommer plus de produits biologiques en 2019 ».

Il faut se donner les moyens

kaboompics_Home office desk with Macbook, iPhone, calendar, watch & organizer

Une fois les objectifs fixés, il faut bien agir pour les atteindre alors on se donne les moyens. Si vous comptez rester dans votre lit à attendre que tout tombe du ciel, alors je crois que les publicités des jeux du hasard vous ont trop fait rêver. Le renseignement est primordial si on ne veut pas avancer les yeux fermés. Si vous voulez acheter des produits bio par exemple, il faut savoir où les acheter et à bon prix. De la même façon, si on veut créer une entreprise ou faire un enfant, il faut bien savoir quelles responsabilités amènent ce changement dans notre vie. Les moyens peuvent prendre plusieurs formes, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas que financier ni matériel. Je m’explique, le temps octroyé ou la contribution d’une personne pour donner vie à chaque projet constitue un moyen. S’il y a un conseil qu’une connaissance plus mature m’a prodigué c’est d’écrire ses projets. C’est banal comme conseil mais depuis que j’ai suivi ce conseil, ma motivation s’est multipliée pour mes projets même planifié à très longs termes. En les écrivant, je leur donne vie et vous serez d’accord avec moi que lorsqu’on fait la liste de ses courses, on a plus de chance de ne rien oublier. Comme le dit ce célèbre proverbe « on récolte ce que l’on sème » alors dépêchez vous de semer.

Pour illustrer ce point avec notre objectif de consommer plus de produits bio, on peut commencer par se renseigner sur les endroits où l’on peut se procurer ce type de produits sur les particularités de leur production et de leur contenu. Dans ce cas, on cherche à développer le moyen matériel.

Il est nécessaire de mesurer les contraintes

kaboompics_New Years Eve party decorations on pink background.jpg3

Tout n’est pas beau et rose dans le monde du projet, d’où cette partie où on se focalise sur les contraintes. En effet, il est susceptible de nous emmener à faire face à des contraintes. Il est nécessaire de savoir les identifier pour les contourner sans tomber dans leurs pièges. Je préfère les voir comme des obstacles à surmonter. En d’autres termes, elles nous obligent à prendre d’autres chemins pour parvenir au projet. Elles peuvent aussi être temporelles, financières, humaines ou matérielles comme dans le précédent paragraphe. Le fait de mesurer les contraintes est un bon moyen pour limiter les dégâts en tout type et mieux gérer le stress. Il ne faut surtout pas hésiter à demander de l’aide à l’entourage pouvant être source de solution ou d’idées.

En poursuivant avec notre projet de consommer bio, les contraintes peuvent être financiers. De ce fait, on privilégie la fabrication des produits soi-même à partir de matières premières bio ce qui réduira considérablement leur coût.

En somme, je n’ai pas atteint tous les objectifs que je m’étais fixés au départ mais j’en ai changé en cours d’année et je me suis ajustée pour les réussir. J’ai aussi tiré beaucoup de leçons de mes échecs qui m’ont fait mûrir.

On se dit, au prochain article qui sera aussi le dernier article de cette année 2018. N’hésitez pas à partager cet article qui pourra être une source d’inspiration pour une personne. Vous pouvez aussi l’aimer et me laisser votre avis en commentaire sur ce sujet et me dire comment vous clôturer votre année.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s